S.S BRUMATH
Sur la route des 100 ans !
Adresse
/
Téléphone

Week-end de Pâques 2015 - BENSHEIM POKAL


Lors du week-end de Pâques, une équipe de chaque catégorie de jeunes (U11-U13-U15-U18) de la SS Brumath a participé à la première édition de la BENSHEIM POKAL.
A l'issue du week-end, le club de la SS Brumath a été désigné vainqueur du Challenge FAIR-PLAY, grâce notamment à leur KOP de supporters qui chantonnaient et encourageaient les équipes jusqu'à la dernière minute !
MERCI A TOUS !

EXPLOIT DES U 18

Les U18 ont réussi l’exploit d’éliminer Herrlisheim (Exc.) de la coupe.
Il y a eu un avant-match avec repas sportif, causerie musclée et plan de jeu adapté. Et les jeunes ont répondu présents.
Peu avant la pause, sur une longue balle qui semblait perdue, Lucas prend tout le monde de vitesse, y compris le gardien qui l’accroche. Hélas le penalty partira dans les nuages. Mais le moral de la SSB n’est pas entamé et 10 minutes après la reprise, Lucas se rachète en ouvrant le score.
Le match gagne en intensité et les visiteurs égalisent. Les bleus prennent même peu à peu le dessus et sont récompensés par un but d’Arnaud. Les dernières minutes sont crispantes mais l’explosion de joie n’en est que plus forte.
 

MERCI !


Beau parcours des U18 en Coupe d'Encouragement Credit Mutuel !
 
 
Certes, comme prévu , Seltz a étalé des qualités techniques supérieures et s’est créé le plus d’occasions. Mais les Brumathois sont restés bien organisés et ne se sont jamais cachés. Avec un score vierge à la mi-temps, tout devenait possible. Et s’il a ensuite fallu un penalty généreux pour que Seltz ouvre le score, les bleus ont montré de belles qualités morales, mais aussi un jeu collectif pour d’abord égaliser par L. Diebold, puis prendre l’avantage par A. Brechenmacher. Après une succession de balles arrêtées, les visiteurs finissent par égaliser à 6’du terme (2-2).
C’est aux tirs au but que se fera la décision. Il était écrit que tous les joueurs seraient des participants actifs à cet événement, puisqu’il faudra 12 tireurs pour départager les équipes (10-11).
Les locaux n’ont pas à avoir de regrets...